LESBIANS ARE TOUCHING MOHAIR BERETS

© Camilla Greenwell

Qu’est-ce que les bérets en mohair ont en commun avec le fascisme ? Le mouvement artistique d’avant-garde, le Futurisme, a beaucoup en commun avec le fascisme italien, mais… Qu’est-ce que le futurisme a en commun avec l’Art du toucher ?

Mes recherches ont commencé en découvrant que Filippo Tommaso Marinetti, le fondateur du Futurisme, était obsédé par le toucher de différents matériaux et objets. En 1921, il a créé un “Manifeste Tactile”, où il écrit :

J’ai commencé par soumettre mon sens du toucher à un traitement intensif, en identifiant les phénomènes confus de la volonté et de la pensée sur divers points de mon corps, et en particulier sur la paume de mes mains. Cet entraînement est lent mais accessible, et tous les corps sains peuvent, grâce à cet entraînement, donner des résultats surprenants et justes […]. Il sera nécessaire de garder ses mains gantées pendant plusieurs jours, pour que le cerveau y condense du désir pour diverses sensations tactiles.

Tout cela m’a fait penser au béret en mohair qui, en Pologne, est porté par des femmes âgées qui s’identifient à l’extrême droite catholique, et sont des partisantes actives du gouvernement fasciste polonais. Le béret en mohair — moelleux, délicat, tiède, drôle, doux, sensuel — est d’une certaine manière très queer. C’est une évocation mémorielle, à la fois de la maison, du foyer, mais aussi de la violence.

Je performe ma pratique, consistant à découvrir la matérialité d’un béret en mohair. Je danse dans le sens du mohair et j’essaie d’en révéler sa complexité symbolique.

Concept, chorégraphie, performance, montage : Alka Nauman 
Photos : Mendel Grossman, Reginald Kenneg, Julien Bryan, i Stefy Rassalski, Josephine Tomaszewska 
Video : Thomas Rafa,  Michal Szymanderski-Pastryl, Uwaga Babcia Gotuje, Alka Nauman

Performance présentée à TRANSFORM! en partenariat avec le British Council.

ARTISTE

Alka Nauman

Alka Nauman est une artiste interdisciplinaire queer qui travaille la danse, les arts visuels et le théâtre. Elle crée des spectacles, des installations, des vidéos et des manifestations de danse. Dans sa pratique, elle s’intéresse à l’utilisation de l’absurde, de l’humour, de l’excès et du grotesque quotidien comme autant de stratégies dans la lutte contre le patriarca-fascisme-hétérocentrisme.

Les œuvres d’Alka ont été exposées à The Place (EN), Chisenhale Dance Space (EN), Komuna-Warszawa (PL), Stroboskop Art Space (PL), Centrum w Ruchu (PL). Elle est diplômée de la London Contemporary Dance School, ainsi que d’Ethnologie et d’Anthropologie de la culture par l’Université de Varsovie. Elle vit et travaille entre Londres et Varsovie.

alicjanauman.com

Pass Soirée, à partir de 15 €

contactez-nous

Votre navigateur internet n’est pas compatible avec notre site.